S’UNIR A LA FOI

1)   Dans un contexte bien déterminé, la Foi est aussi le fait de reconnaître qui tu es, ce que tu es.

2)   S’unir à la Foi, c’est reconnaître que notre Seigneur Jésus – Christ est dans l’Absolu la réalité de l’existence.

3)   La Foi  conditionne notre façon de penser et d’agir sur notre façon de vivre à condition de reconnaître ses effets assurant conviction.

4)   Celui qui exprime la Foi est exempt du doute, du stress, donc de l’incertitude, car il exprime sans effort une valeur ajoutée de sa nature, gage dans la vérité du « Tout est accompli » à condition d’être seulement dans les règles de l’art, au-delà de l’éthique ou de la morale.

5)   La Foi n’est ni un slogan ni un leitmotiv.

6)   La Foi ne saurait être utilisée pour une mauvaise propagande.

7)   La Foi est une vertu archivée dans notre existentiel, c’est une flamme dont l’écho se veut perpétuel et continu.

8)   L’expression de la Foi est donc redondante et répétitive. Celui qui l’a manifeste, l’extériorise de façon permanente, à un moment donné, c’est comme respirer, car tout est dans le souffle et se vit dans l’excellence de la paix et l’amour.

9)   Celui qui est uni à la Foi est attrayant et attractile, il s’écoute et puise dans le réel de la lumière de l’esprit de Dieu en soi.

10)   la Foi proscrit la manipulation, est catalyseur et ingrédient du miracle, car elle anime le verbe et souffle du père en nous tout en nous permettant d’accéder de façon graduelle à ce qui a été prévu pour nous dans les archives de YAHVE.

11)   S’unir à la Foi, c’est accepter sa nature et puiser de façon permanente dans le socle de la chimie en soi, pour être.

12)   S’unir à la Foi, c’est accepter que par la lumière en Jésus-Christ, nous pouvons de façon derechef et ce, sous contrôle du Saint Esprit, franchir le portail métaphysique entre l’existentiel et le pré-existentiel et dépasser dans la certitude le seuil de l’espérance.

13)    S’unir à la Foi, c’est ce confondre sans ambigüité à sa vraie nature pas pour un dépannage, mais dans l’optique d’affirmer le fait que « Je sois seul à être moi-même ».

14)     S’unir à la Foi, c’est converger de façon pléni-potentielle vers l’équilibre retrouvé de notre « moi » tout en ventilant et en régulant notre subconscient dans la paix et l’humilité.

15)    Notre âme ne doit pas être un mauvais champ d’expérience ou un dépotoir qui fragilise toutes les barrières de nos legs internes. s’unir à la Foi permet à notre souris génétique d’exceller dans son rôle de périphérique interne, car en vérité, elle doit alerter et relayer en temps et en heure à l’âme et à l’esprit les informations nous permettant de nous unir dans l’absolu à nous même, tout en prévenant toute rupture au niveau de notre psychisme.

16)    S’unir à la Foi, c’est se rattacher au verbe, à la lumière, au Christ, dans l’absolu. C’est revenir vers son créateur. S’unir à la Foi, c’est s’unir à son Dieu.

Reçu par L’Apôtre Freddy NJAMBOU
Visa du Guide du cilo Apôtre Jean d’OR

Publié dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*